Le Temps de Vivre...

01 février 2016

Trousse de toilette pour homme : le tuto

Le voici, le voilà, le tuto qui correspond à la jolie trousse de toilette pour homme que vous avez découverte ici. J'ai juste revu un peu les dimensions à la baisse car ma version était un peu grande. J'ai donc réduit mon patron pour retirer 2 cm partout.

J'ai fait de mon mieux pour expliquer et illustrer, j'espère que vous trouverez ça clair !

Vous pouvez utiliser ce patron et ce tuto à votre guise, du moment que c'est pour votre usage personnel et non à des fins commerciales.

Et si en plus vous m'envoyez une petite photo de votre version, je serais vraiment contente !

A vos commentaires !!

----------------------------------------------

Tuto de la Trousse de toilette doublée pour Homme

dimensions finales : L 28 x h 12 x P 13 cm

 

DSC05522

bannièreAbracadacraft

 

Equipement nécessaire

  • Pied en téflon et aiguille cuir pour coudre la toile enduite.
  • Pied fermeture éclair
  • Le patron à télécharger. Les marges de couture de 1 cm sont comprises.

Fournitures

  • 115 x 30 cm de tissu imperméable pour l’extérieur et les poches
  • 110 x 30 cm de tissu éponge pour la doublure
  • 120 x 30 cm d’entoilage thermocollant (si votre tissu extérieur ou votre doublure sont un peu fins)
  • 1 fermeture éclair de 40 x 3 cm
  • 35 cm d’élastique plat

Pas à pas

Etape 1 : Couper les pièces selon le patron et les entoiler si nécessaire.

Arrondir les angles des pièces de côté (1) à l’aide d’un cercle d’environ 10-12 cm de diamètre.

Etape 2 : Coudre la lanière

Plier en deux la grande longueur de la lanière (pièce 4) endroit contre endroit puis piquez à 1 cm du bord. Retourner la bande sur l’endroit et repasser. Surpiquer.
Placer les 2 extrémités de la lanière sur un côté du dessous (pièce 2) sur les emplacements indiqués sur le patron. Piquer dans la marge de couture pour les maintenir ainsi.

 

DSC05488

 

Etape 3 : Préparer les poches et élastiques

Sur un des côtés en doublure (pièce 1), placer l’élastique plat à mi hauteur puis le piquer à plusieurs endroits, afin de créer des espaces pour maintenir les flacons verticalement. Plier la pièce 5 en deux dans la hauteur puis la piquer sur 3 côtés sur le second côté en doublure (1) pour créer une poche. Faire éventuellement une piqûre supplémentaire au milieu pour créer deux poches.

 

DSC05517

 

DSC05515

 

Etape 4 : Coudre la fermeture éclair

Coudre les dessus (pièces 3) de la doublure et de la toile imperméable sur l’une des longueurs de la fermeture, en prenant cette dernière en sandwich. Pour cela placer la pièce en toile et la fermeture endroit contre endroit et la pièce en doublure et la fermeture endroit contre envers. La fermeture se retrouve donc entre les deux endroits des pièces 3. Repasser et surpiquer puis effectuer la même opération avec l’autre côté de la fermeture éclair.

 

DSC05489

 

Etape 5 : assembler les dessus et dessous

Coudre une des extrémités des pièces dessous (2) de la toile imperméable et de la doublure endroit contre endroit en y insérant l’un des côtés de l’ensemble qui contient la fermeture éclair (pièces 3). Penser à arrêter cette couture à 1 cm de chaque bord.
Veiller à ce que la lanière soit bien prise. Faire de même à l’autre extrémité. On obtient un anneau reliant les dessus et le dessous de la trousse et sur lequel on va coudre les côtés.

 

DSC05492

 

Etape 6 : préparer et assembler les côtés extérieurs

Coudre le passepoil tout autour des côtés en toile imperméable (pièces 1) en crantant dans les arrondis. Épinglez puis faufilez endroit contre endroit un côté extérieur (pièce 1) avec le dessous et les dessus en faisant correspondre les repères A et B, qui sont situés au milieu des grands bords des pièces 1, 2 et 3 (cotés, dessous et dessus respectivement). Piquez tout le tour en insérant le passepoil. Désépaissir les marges de coutures et cranter les arrondis. Faites la même chose pour le deuxième côté en prenant soin de laisser la fermeture éclair ouverte pour pouvoir retourner l’ouvrage.

 

DSC05514

 

Etape 7 : assembler les côtés en doublure et terminer l’ouvrage

Coudre les pièces 1 en doublure (cotés) avec l’ensemble dessous + dessus de la doublure intérieure, endroit contre endroit. Faire correspondre les repères A et B comme pour l’extérieur. Laisser une ouverture pour retourner l’ensemble. Enfin, fermer proprement la doublure à la main ou discrètement à la machine.

 

DSC05526

 

Variante

On peut aussi coudre ensemble dès le départ doublure et tissus de dessus pour toutes les pièces. Eventuellement les thermocoller ensemble. Ensuite assembler la trousse simplement, sans considérer la doublure, puis recouvrir les coutures intérieures d’un biais assorti pour de belles finitions. Attention, dans cette option, bien penser à coudre les poches et les élastiques sur les côtés de la doublure avant de les assembler aux côtés extérieurs.

 

Bonne couture !!

 

 

 

 

 

 

Posté par Pipoune72 à 23:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 janvier 2016

Et sous le sapin, il y avait aussi...

A l'occasion d'un chouette week-end entre copains au pays basque l'automne dernier, j'avais craqué sur un très beau tissu basque à rayure, tout en camaïeu de bleus, en version coton enduit. Alors si certains tissus ne me parlent pas tout de suite, celui-ci, je l'ai tout de suite imaginé transformé en trousse de toilette pour mon chéri.

 

DSC05522

 

J'ai repris les dimensions de la vieille trousse-toute-pourrie-qu'il-ne-veut-pas-jeter (pour avoir une chance de tenir la concurrence, hi hi hi), et j'ai associé à la toile basque un joli tissu éponge en nid d'abeille assez fin et très doux. 

 

DSC05526

 

Une petite fermeture éclair, quelques poches, un passepoil, et voilà le travail ! 

 

DSC05519

 

DSC05515

 

Sur le côté opposé aux poches, j'ai cousu un élastique large pour pouvoir retenir les bouteilles et flacons.

 

DSC05517

 

Et voilà le concentré de praticité et d'esthétique masculine que j'ai déposé du pied du sapin le soir de Noël !

Je crois que mon chéri a bien aimé ! Moi, j'étais contente du résultat, même si je me suis un peu débattue avec la doublure et que au final, la trousse est un peu grande. Et si ça vous tente, je vous prépare un petit tuto en image pour bientôt...

 

DSC05524

 

The Fiche Technique

  • Modèle: Trousse de toilette pour homme, zippée, passepoilée et doublée (modèle perso)
  • Dimension: L 30 x P 15 x h 12 cm prévus. En réalité, elle fait 1,5 cm de plus partout.
  • Tissus: Coton enduit basque, acheté à Bayonne chez Tissus de Luz, tissu éponge nid d'abeille acheté chez Myrtille à Rennes.
  • Mercerie : Passepoil et fermeture éclair de chez ma mercière.
  • Mon avis: La doublure m'a donné du fil à retordre, tout comme le passepoil, mais je suis contente du résultat. Si c'était à refaire je lui retirerais deux centimètres partout car je la trouve un peu grande. En fait, les dimensions étaient bonnes, mais je me suis un peu embrouillée avec les marges de couture que j'avais prévues de 1,5 cm mais que j'ai finalement piquées à 0,7 cm, ce qui a augmenté de fait la dimension des pièces après couture. En tout cas, j'adore les couleurs de ce superbe tissu basque !

Posté par Pipoune72 à 22:19 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 janvier 2016

Et sous le sapin, il y avait...

Comme chaque année, j'ai voulu placer quelques cadeaux home-made sous le sapin. Je n'ai pas eu beaucoup de temps pour y travailler cette année - comme toujours je dirais - mais un peu quand même !

Pour bien commencer l'année, voici ma pièce maîtresse de ce Noël, mon chouchou-doudou dont la seule vraie bonne raison pour m'en séparer était qu'il était pour ma maman chérie : un Caméo réalisé dans un camaïeu de bleu-gris difficile à définir mais d'une douceur extrême !

 

DSC05580

 

Au départ, il y avait ça :

DSC05041

 

Deux écheveaux de la sublime ISLINGTON de chez Kettle Yarn: un mélange de 45% soie et 55% de British Blue faced Leceister, achetés à La Bien Aimée. Une belle promesse de douceur, de souplesse et de tombé... qui ne s'est pas démentie !

Des tons très subtils, faits pour se marier tout en finesse : Chambray et Vestige. Idéal pour obtenir un châle tout en demi-teintes, où les rayures ne ressortent pas trop, comme sa future propriétaire le souhaitait.

 

DSC05575

 

Et pour jouer à fond la carte de la nuance, j'ai choisi de réaliser la variante d'Amanda2127 qui propose une transition très estompée entre les deux coloris, par le biais d'un jeu de variations de l'espacement des rayures, qui assure un dégradé très progressif entre les deux couleurs. Et puis, l'ajout des trous-trous rompait un peu la monotonie du point mousse.

 

DSC05564

 

Et c'est ainsi que quelques heures et deux écheveaux plus tard, on obtient...

Une très belle ampleur...

 

DSC05559

 

Un joli drapé...

DSC05566

DSC05568

 

En deux mots, quelques grammes de douceur et de finesse qui ont bien plu, me semble-t-il ;-)...

Et vous, vous l'adopteriez ??

En tout cas moi, je ne dirais pas non, mais malheureusement il est déjà pris  ;-)

 

bannièreAbracadacraft

 

DSC05576

 

The Fiche Technique

  • Modèle: Caméo de Paulina Popiolek
  • Modif: Version d'Amanda2127, légèrement modifiée : j'ai retiré 10 rangs car je n'ai pas eu assez de la couleur principale pour aller au bout du dégradé de couleurs. Du coup, j'ai zappé deux répétitions de rayures vers la fin du châle. Pour compenser, j'ai rajouté 8 rangs de dentelle pour élargir un peu la bordure et rééquilibrer les proportions de la bête.
  • Taille: 260 mailles avant d'attaquer le rabattage en picot (un morceau de bravoure...). Taille finale après blocage: 180 cm d'envergure x 60 cm de hauteur.
  • Laine: Kettle Yarn Islington, achetée à la Bien Aimée. Un écheveau 'Chambray' pour la main colour et un écheveau 'Vestige' pour la contrasted colour. Il m'a manqué environ 10 g de Chambray pour aller au bout de la version d'Amanda mais il m'est resté quelques grammes de Vestige. Si c'était à refaire, je retirerais 15 rangs dans la première partie pour garder assez de laine pour terminer la partie rayée avec la couleur principale.
  • Mon avis: La laine était idéale pour ce beau modèle : fine, très douce, avec un tombé à tomber (warf warf warf !). Le modèle est très agréable à tricoter, même si le changement de couleurs du fait des rayures n'est pas si simple à combiner avec les augmentations de début de rang. J'aime beaucoup la version d'Amanda 2127 qui donne un relief plus subtil au modèle. Les dimensions finales sont confortables et l'ensemble est léger, aérien, doux et pourtant très chaud. Un régal ! Je me verrais bien le refaire...

 

Posté par Pipoune72 à 00:14 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 janvier 2016

Bonne année 2016 !

DSC05468

Je vous souhaite à tous une très belle année 2016 !

Qu'elle nous apporte la santé, l'énergie, la joie et la paix sur Terre.

Et qu'elle soit l'occasion de plein de petits ou grands bonheurs, créatifs ou non ;-).

Quant à mes résolutions de début d'année ? Augmenter mon rythme de publication, et dormir un peu plus ! Non non, je vous assure que les deux ne sont pas incompatibles ;-).

A très vite !

Posté par Pipoune72 à 00:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

25 novembre 2015

Aménager son atelier (3) : un range-cônes maison [Tuto inside]

Revoilà la série de tutos pour améliorer l'aménagement de votre atelier !

Aujourd'hui, je vais aborder l'épineuse question du rangement des cônes de surjeteuse.

Après avoir réglé le souci du rangement des bobines de fil, il me restait à ranger les cônes de la surjeteuse. Celles qui ont une surjeteuse me comprendront, les cônes c'est pénible parce que c'est haut, ça prend de la place, c'est instable, et on ne sait pas où les mettre. Moi, je les avais mis verticaux dans un tiroir pile à la bonne hauteur, mais le souci, c'est qu'à chaque fois que je tirais le tiroir, les cônes jouaient aux dominos et tombaient les uns sur les autres. Il fallait faire quelque chose !

La stratégie restait la même que pour les bobines : il fallait quelque chose qui rentre dans un tiroir pour mettre mes précieux cônes à l'abri de la lumière et de la poussière. Pas question d'accrocher un présentoir au mur comme on le voit un peu partout sur la blogosphère. Alors j'ai fureté sur internet et j'ai trouvé ceci qui m'a inspiré :

 

Boite de rangement pour cônes de fils ArtBin ®

Seulement pas question de payer 50 € pour une boîte en plastique ! Alors j'ai sorti quelques fournitures et je me suis lancée... Et j'ai aboutit à ceci :

 

17-DSC03260

 

Ca vous plaît ? Je vous montre comment faire ?

 

Pour faire votre range-cônes maison, il vous faudra :

- une plaque en polystyrène bien dense et assez épaisse (environ 3 cm). Pour les miennes, j'ai utilisé le couvercle d'une boîte de poissonnier (à récupérer sur les marchés par exemple, votre poissonnier va devenir votre meilleur ami ;-)).

 

01-DSC03163

 

- du fil électrique de 2,5 mm d'épaisseur (celui qui est tout fin n'est pas assez rigide) qu'on achète dans un magasin de bricolage

1-DSC03196

- un feutre indélébile

- une pince coupante

- une petite perceuse

- un pistolet à colle

 

Première étape : préparer les plaques du fond

La plaque en polystyrène va servir de fond à notre range-cônes. C'est elle qui accueillera les supports porte-cônes et que l'on glissera dans un tiroir.

Avant de fixer les porte-cônes métalliques dessus, il faut la découper aux bonnes dimensions, puis repérer l'emplacement des porte-cônes.

Pour le découpage, j'ai utilisé un bon couteau de chef. C'est un peu galère mais ça se fait (et ça en met partout, ahem...).

02-DSC03178

 

Les dimensions sont calculées pour que la plaque rentre parfaitement dans le tiroir où elle sera rangée.

03-DSC03180

 

Ensuite, on pose les cônes sur la plaque et on repère leur emplacement avec un marqueur. Personnellement j'ai marqué le centre (pour cela on peut s'aider d'une longue aiguille pour percer un petit trou au milieu du cône) et le pourtour de chaque cône.

 

1-DSC03181

1-DSC03165

2-DSC03183

 

Ensuite on va percer des petits trous de 2 mm de diamètre dans le polystyrène à l'aide d'une petite perceuse. Il faut percer deux trous de part et d'autre du repère central. Pour déterminer l'espacement de ces trous, le mieux est de mesurer le diamètre intérieur de vos cônes puisque c'est là que le porte-cône va venir se placer. Dans mon cas, j'ai espacé les trous de 3,5 cm.

 

2-DSC03208

 

Voici le gruyère qu'on obtient quand c'est terminé ;-)

06-DSC03210

 

Deuxième étape : préparer les porte-cônes

Les portes-cônes sont réalisés avec le fil électrique.

Pour ce faire, il faut tout d'abord de détailler le rouleau de fil éléctrique en tronçons d'environ 28 cm, à l'aide de la pince coupante.

07-DSC03218

 

Ensuite, on replie chaque tronçon en deux pour obtenir un U étroit.

08-DSC03226

 

Enfin, on donne une forme de poire à chaque U, comme ceci :

09-DSC03231

 

Le fil électrique de 2,5 mm reste suffisamment souple pour être travaillé à la main facilement.

10-DSC03237

 

Troisième étape : l'assemblage !

Il s'agit de solidariser les porte-cônes sur les plaques de fond. Pour cela, on va coller à chaud. C'est le moment de dégainer le pistolet à colle ;-).

 

11-DSC03239

 

On encolle les deux extrémités de chaque porte-cône sur environ 1 à 1,5 cm maxi.

12-DSC03241

13-DSC03243

 

Il faut travailler assez vite pour que la colle n'ait pas le temps de refroidir. Du coup, il vaut mieux traiter chaque porte-cône l'un après l'autre.

Dès que la colle est posée, on retourne le porte-cône et on vient le ficher dans les trous percés sur la plaque de polystyrène.

 

3-DSC03245

 

La colle va faire un peu fondre le polystyrène puis figer le tout. Il ne faut pas travailler à colle trop chaude sinon le polystyrène fond trop et le trou devient trop large. Mais il ne faut pas travailler à colle trop froide sinon ça ne colle pas  (hé, j'ai pas dit que c'était facile, mais avec un peu d'habitude, ça se fait très bien !).

Une fois que tous les supports métalliques sont fixés, on obtient ça :

 

16-DSC03250

 

 

 

BONUS : le faux bon plan à éviter ! Avant d'aboutir à cette version, j'ai essayé une version plus simple où une simple baguette ronde de 1 cm de diamètre était fixée dans le polystyrène comme ceci :

 

 

 

2-DSC03202

 

 

 

Eh bien, ça n'allait pas du tout ! Les cônes n'étant pas bloqués en bas puisque la baguette est fine, ils ont continué à valdinguer dans mon tiroir et n'étaient pas suffisamment bien maintenus. D'où l'idée d'utiliser une forme de poire pour que le bas des cônes soient bien tenus... et l'idée d'avoir recours aux fils électriques...Maintenant, vous faites bien comme vous voulez, hein... (mais j'vous aurais prévenus ;-)).

 

Dernière étape : remplir, ranger et admirer !!

Il faut bien laisser refroidir. Pour ma part, j'ai attendu une nuit pour être tranquille.

Ensuite, eh bien, c'est la récompense ! On place avec délectation ses cônes sur leurs supports métalliques, les cônes viennent se placer tout naturellement sur les supports métalliques et, gâce à la forme de poire, ne bougent plus d'un poil... Le bonheur !!

Si jamais il y avait encore un peu de jeu, ou au contraire que le support métallique s'avérait trop large pour recevoir le cône, on peut tout à fait adapter sa taille en déformant doucement le fil électrique jusqu'à obtenir l'ajustement parfait.

Et ensuite ?

On place l'ensemble dans le tiroir de rangement, et on admire !!

 

18-DSC03262

 

Et on est tellement content qu'on s'en fabrique deux ou trois autres pour ranger TOUS les cônes qu'on ne manque pas d'entasser dans son atelier !

Et vous ? Quand est-ce que vous faites les vôtres ?

 

bannièreAbracadacraft

 

 

 

Posté par Pipoune72 à 22:49 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,



18 novembre 2015

Un anniversaire Top Chef (1) : les invitations

Cette année est n'est pas une année comme les autres pour MaxiPoulette : elle vient d'atteindre un vénérable age à deux chiffres ! (et la maman poule a pris un petit coup de vieux quand même...). Pour fêter cette dizaine toute neuve avec ses amis, nous avons choisi un thème qui lui correspond bien : un atelier cuisine, organisé sous forme d'un défi style Top Chef.

MaxiPoulette aime beaucoup cuisiner, la patisserie en particulier, et je dois reconnaître qu'elle a un talent pour gérer la fine équipe de commis constituée par Mini et MicroPoulette. Et même si je retrouve en général la cuisine en vrac, je me régale de les voir s'organiser, préparer leurs petits ingrédients, se répartir le travail, écouter les explications et conseils que Maxipoulette donne à ses soeurs ; et en fin de course, on déguste des desserts plutôt sympas ! Le thème s'est donc imposé de lui-même pour amuser et régaler ses invités, six filles et garçons confondus cette année.

Aujourd'hui, je vous dévoile l'invitation que nous avons préparée toutes les deux :

 

2-DSC05347

 

Un petit tablier irisé, avec une toque de chef glissée dans la poche et le texte de l'invitation au dos.

Simple et efficace, elle a fait son petit effet !

Elle est très facile à réaliser, et les enfants peuvent largement participer à sa confection. Je vous montre ?

 

Pour réaliser votre tablier d'invitation, il vous faut :

- du papier cartonné pour le tablier (j'ai choisi une teinte grise irisée très claire)

- des chutes de papier coloré pour la poche

- quelques rubans très fins pour les liens

- de la colle

- du papier blanc et du carton ondulé pour la toque.

J'ai d'abord travaillé la maquette sur l'ordinateur pour aboutir à des silhouettes de tablier agrémentées de quelques inscriptions et pictogrammes et que j'ai imprimées. Sans avoir recours à l'informatique, on peut aussi très simplement écrire à la main ;-).

 

01-DSC05319

 

On réalise la même opération pour le verso en insérant un petit texte donnant les informations pratiques.

 

02-DSC05321

 

A partir de là, c'est MaxiPoulette qui a travaillé ! Elle a d'abord découpé soigneusement toutes les silhouettes de tablier.

 

03-DSC05322

 

Puis elle a encollé le dos du recto et y a appliqué des morceaux de ruban fin, en boucle sur le haut des silhouettes et en long sur les côtés de façon à représenter les liens du tablier.

Une fois les rubans en place, elle a recouvert le tout avec les versos de tablier comportant le texte des invitations. On se retrouve donc avec des tabliers recto verso, enfermant les rubans dont la fixation ne se voit donc pas du tout. Pour ma part, j'ai renforcé le collage des extrémités des rubans en utilisant des dots de colle en distributeur, mais je ne suis pas sûre que ça soit nécessaire.

Enfin, MaxiPoulette a découpé des rectangles dans des chutes de papier coloré pour figurer les poches, qui sont ensuite encollées sur trois côtés puis fixées sur le devant des tabliers.

 

1-DSC05331Et voilà tous nos tabliers terminés ! C'est joli, non ?

 

Pour personnaliser chaque invitation avec le prénom des invités, j'ai eu l'idée de réaliser des petites toques de cuistot à glisser dans la poche du tablier.

Pour cela, rien de plus facile ! MaxiPoulette a découpé des bandelettes de 8 cm de long sur 1,5 cm de hauteur dans une feuille de papier blanc toute bête. J'ai imprimé le nom des invités dessus mais on peut l'écrire à la main tout aussi bien. La bande est ensuite repliée en deux sur elle-même de façon à centrer le prénom.

04-DSC05324

 

Ensuite, MaxiPoulette a découpé des rectangles de 3,5 cm x 5 cm dans du carton ondulé blanc. Si vous n'en avez pas, vous pouvez découper un rectangle deux fois plus large (7 x 5 cm) dans du papier blanc et réaliser les pliages vous-même pour obtenir une sorte d'éventail droit.

Ensuite, on colle simplement la bande avec le prénom autour du carton ondulé et le tour est joué !

 

06-DSC05326

08-DSC05334

05-DSC05325

 

Et voilà, il ne reste plus qu'à glisser la toque dans la poche du tablier pour créer la surprise !

 

09-DSC05338

Voilà, c'est fini ! Facile, non ?

Allez, maintenant à vous de jouer !

Et rendez-vous dans quinze jours pour en savoir plus sur le déroulement de la fête !! (rhooo, le teasing de la mort !!)

 

 

 

1-DSC05349

 

 

 

 

 

 

 

15 novembre 2015

Bienvenue aux visiteurs de CréaPassion !

Il y a quelques semaines, Emmanuelle Prot, l'éditrice de CréaPassion, que toute bonne couturière connaît pour leur collection de livres créatifs, m'a fait l'honneur de me proposer une interview en ligne.

Emmanuelle en a tiré un sympathique portrait, qui est à présent publié sur le site www.creapassions.com

Pour celles et ceux qui seraient curieux d'en savoir un peu plus sur moi, ça se passe ici !

 

Il y a même des photos inédites de créations pas encore publiées ici ;-)

 

temps-de-vivre-une

Et bonne balade sur mon petit blog aux lecteurs de CréaPassion !

 

 

Posté par Pipoune72 à 09:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 novembre 2015

Permalien de l'image intégrée

 

 

Posté par Pipoune72 à 21:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 septembre 2015

Fournitures de rentrée

Voilà deux semaines mois passés depuis la rentrée. Il serait peut-être temps de sortir du maëlstrom et de vous montrer les petites choses réalisées pour équiper les écolières.

03-IMG_6868

 

Le cru 2015 était une grosse rentrée pour nous, car comme je vous le disais ici, MicroPoulette a fait son entrée à l'école maternelle.

02-IMG_6852

 

Mais il y avait un autre gros morceau cette année puisque MiniPoulette rentrait fièrement au primaire, pour son année de CP. Il n'y a que MaxiPoulette qui n'était pas trop chamboulée : en CM2, c'est la vieille routarde de l'école primaire (en attendant le collège l'année prochaine, OH MY GOD !!!!).

01-IMG_6849

Bref, il est largement temps de vous montrer comment j'ai contribué à remplir les cartables de mes poulettes (bon, ok, je suis aussi allée faire deux trois courses chez Carrouf mais ça c'est pas hyper passionnant !). Quelques bricoles en couture, placées sous le signe de la récup' puisque toutes les pièces ont été réalisées dans des vieux vêtements de Maman Poule ou de Papa Poule.

Pour commencer, la liste des fournitures des deux grandes poulettes indiquait : ardoise dans un petit sac, avec un chiffon pour effacer.

Très bien, aussitôt dit, aussitôt fait :

13-DSC05028

Petits sacs taillés dans un ancien débardeur pour la version bleue pour MiniPoulette, et dans un leggins pour la version fleurie de MaxiPoulette.

Rien de bien compliqué, montage à la surjeteuse, sauf le revers pour passer la coulisse.

Mais j'ai ajouté une petite fantaisie, un peu plus rigolote que le chiffon qui se balade dans le sac (au mieux !).

10-DSC05025

Le petit coussin a été rembouré avec de la bourre récupérée sur un ancien doudou usé et a été fixé au sac avec un joli ruban. Comme ça, le chiffon, il reste là toute l'année !

 11-DSC05026

 

 

09-DSC05024

 

Ensuite, on continue sur la liste des fournitures : une vieille chemise ou un vieux tee-shirt pour les activités de peinture.

Oui très bien sauf que je rappelle que les Poulettes sont des filles et que les filles, ça rechigne fortement à mettre des vieilles fripes moches (je cite...), même pour faire de la peinture. On est élégante ou on ne l'est pas, c'est tout.

Alors il a fallu feinter...

Je suis partie de deux anciens tee-shirts, un marron pour MiniPoulette, un blanc pour MaxiPoulette, et puis, j'ai racourci les manches que j'ai terminées par un bord côte récupéré pour le blanc et par un ourlet simple pour le marron. Ca, c'est pour la mise à taille.

05-DSC05011

 

Ensuite, pour la déco, j'ai sorti les flex pailletés de KiSign et j'ai aposé une kokeshi sur le devant...

 

06-DSC05015        07-DSC05016

 

... et des lettres d'or sur le dos, façon championne de la peinture...

 

08-DSC05019

Gros succès ! Plus aucun souci pour que les poulettes enfilent leur tenue de peinture ;-).

Et pour MicroPoulette alors ?

Pas grand chose sur la liste des fournitures, mais quand même, "serviette élastiquée pour la cantine", ça m'a sauvé la mise !

Et comme j'étais sur ma lancée, j'ai profité du reste des chutes de vieilles serviettes de toilettes pour décliner aussi des nouvelles serviettes élastiquées pour la maison, et une bonne collection de débarbouillettes pour le nettoyage rapide du museau des poulettes le matin, pour faire disparaître les moustaches en chocolat qui nuisent grâvement aux sérieux des écolières !

A bientôt !!

04-IMG_6873

 

 

 

07 septembre 2015

Contre la fraîcheur de septembre...

Vous avez vu comme il fait frisquet en ce moment le matin ?

Comme on aurait presque envie de ressortir les doudounes ?

Oui mais l'après-midi, il fait chaud...

Alors comment faire ??

 

Voici ma solution !

 

6-DSC04960

 

Un petit châle doudou...

Réalisé patiemment à partir de ceci :

 

1-DSC03965

2-DSC03976

 

Deux écheveaux de Madelinetosh Merino Light d'une douceur insoutenable et d'un colori subtilement changeant. Un régal.

Pour mettre à l'honneur ces merveilles, j'ai choisi le modèle French Cancan, que j'ai tricoté en 4 au lieu des 5 préconisés puisque ma laine est une finguering et non une DK comme dans le modèle d'origine, pour un ouvrage tout en fluidité...

 

1-DSC04982-001

 

 

Pour avoir une bonne ampleur, j'ai très largement agrandi le modèle, pour aboutir à 251 mailles avant de commencer la bordure, qui a été réalisée dans une couleur contrastante, mais en restant dans les teintes douces de vieux rose. Au final, après blocage, j'ai obtenu une belle bête de 260 cm de circonférence, pour 43 cm de hauteur. Mais il fallait bien ça pour enrouler autour de mon petit cou.

 

1-DSC04978

 

Et pour rompre la légère monotonie du corps tout en mousse, j'ai inséré quelques rangs de jersey endroit régulièrement.

J'ai pris énormément de plaisir à tricoter ce modèle très varié : un corps en mousse qui avance vite vite vite, et une bordure tout en finesse, qui s'amuse vraiment à mixer les techniques, entre dentelle, torsade, picots, tout en s'attachant comme par magie au corps du châle. Très ingénieux et très plaisant à tricoter.

 

2-DSC04989

 

Le fait d'avoir une torsade sur la bordure permet d'assurer un très joli tombé au châle, qui donne une sensation de fuidité que je trouve très esthétique.

 

3-DSC04959

 

Au final, je suis ravie de mon nouveau doudou, parfaitement adapté à la saison.

Et il se pourrait bien que je renouvelle l'expérience châle très rapidement...

 

1-DSC04970

 

The Fiche Technique

  • Modèle: Châle French Cancan, de Mademoiselle C.
  • Modif: ajout de 4 rangs de jersey endroit, tous les 22 rangs de mousse sur le corps du châle
  • Taille: 251 mailles avant de commencer la bordure. Taille finale après blocage : 43 x260 cm.
  • Laine: Madelinetosh Merino Light, acheté à L'Oisiveté. Un écheveau colori 'Rose' pour le corps, 1/2 écheveau colori 'Sugar Plum' pour la bordure.
  • Mon avis: Laine sublime pour modèle sublime, tout est dit ou presque ! J'aime bien la version light que donne une laine plus fine que la DK mais c'est clairement plus long à tricoter ! Si le corps monte tout seul, il faut être bien concentré sur la bordure pour laquelle il m'a fallu pas mal de temps pour mémoriser le pattern.

 

bannièreAbracadacraft

 

 

 

 

Posté par Pipoune72 à 20:22 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,