Maxipoulette a beaucoup grandi pendant l'été et elle n'avait vraiment plus AUCUN pantalon à se mettre (sens de la mesure)...

Bah mince alors, faut pas rester comme ça, ma p'tite dame, faut faire kekchose !

L'occasion était donc rêvée pour tester les livres de couture japonaise que j'amasse depuis quelques mois, et en particulier ce livre :

Je l'avais commandé car il regorge de modèles qui me plaisent tous plus les uns ques les autres. Seulement voilà... il est en japonais dans le texte... (Boudiou, l'a peur de rien, la p'tite dame !).

Et je dois dire que depuis que je l'ai reçu, j'avais vraiment un gros doute quant à ma capacité à utiliser ce bouquin vu que c'est pas parce que j'ai séjourné 3 semaines au Japon l'an dernier que j'ai acquis le vocabulaire nécessaire, surtout quand celui-ci se réduit à "Sumimassen", "Konichiwa" et "Alligato Gosaïmas". Très utile pour être poli au Japon mais pas terrible pour déchiffrer un patron japonais...

Bref, quitte à avoir fait un achat totalement inutile, autant le savoir tout de suite... (s'ra toujours temps de le revendre sur ebay pour en acheter un autre)

Alors, je me suis jetée à l'eau...

Et voilà ce que ça a donné :

 

IMG_9571     IMG_9574

 

IMG_9569      IMG_9572

 

Bon, je  crois que je ne m'en suis pas trop mal sortie !! Je me suis même payée le luxe de quelques détails personnalisés sur les poches et à la ceinture :

 

IMG_9566

The fiche technique :

  • Modèle: Pantalon O du Happy Home Made Volume 2 (classement JCA 209)
  • Taille: 120 (avec marges), pour ma grande Maxipoulette de bientôt 6 ans.
  • Modifs: Juste l'ajout d'un croquet contrastant sur les poches et la ceinture.
  • Tissus: Lin noir au tombé sublime (marché St Pierre).
  • Mercerie: Croquet beige 4 mm de chez la mercière d'à côté.
  • Mon avis: J'adore cette coupe large ! Le pantalon est simple à réaliser et tombe vraiment très bien. Même pas eu l'ourlet à modifier, la marge de couture prévue était pile poil. Couture sans souci et qui fait beaucoup d'effet, tout c'que j'aime ! Ca ne sera pas le dernier, ça c'est sûr !

 

Finalement, ce qui est bien avec les japonais, c'est que même s'ils parlent une langue totalement indéchiffrable, ils savent drôlement bien dessiner...

Allez, on ne s'arrête pas en route, on enchaîne, on enchaîne... Faudrait bien ajouter une ou deux tuniques pour accompagner ce petit pantalon.

 

Enregistrer