Bon, je l'avoue, j'ai été totalement un peu débordée avant les fêtes. Avec les cadeaux à terminer, la maison à décorer, le sapin à acheter, les menus à élaborer et la cuisine à préparer... Tout ça aurait hyper bien roulé (si, si ! Je suis une fille organisée moa !)... si le boulot n'en avait pas rajouté une couche...

Bref, je n'ai pas été très locace, et pourtant j'ai préparé plein de petites choses que j'avais envie de vous montrer !

Alors, avant que les bougies n'aient trop refroidi, voici un petit flash-back de ce que j'ai préparé pour les fêtes !

 

Et d'abord, une touche de déco pour se mettre dans l'ambiance !


111224_Noël20111

 

Pour la déco de table, une petite guirlande étoilée, assortie de boules brillantes, de mini pommes de pain, des petites bougies rouges en étoile (qui ont lamentablement coulé sur la nappe immaculée, gloups !!), sur une nappe ancienne brodée par ma grand-mère, parsemée de petites étoiles dorées.

Pour le menu, un peu de scapbooking : des tampons de sapin et de flocons embossés en poudre pearl, des flocons blancs argentés découpés à la perforatrice, le tout posé sur un léger carton rouge irisé.

Et pour le reste de la maison : des boules, des guirlandes, un grand sapin et plein de petites bougies un peu partout...

 

Et alors, qu'est ce que tu avais mis dans les assiettes ?

Hum, heu, eh bien... (râclements de gorge), voici le menu du réveillon :


Menu24


Alors, déjà, pour bien s'émoustiller les papilles : l'apéro !


IMG_0263


Pour les roulés: il suffit d'étaler sur une galette de blé type Fahitas, une bonne couche de houmos, des tranches de saumon fumé et de la coriande ciselée finement. On roule bien serré comme pour les sushis, et on coupe en tranches de 1 cm (sur une idée de Christel)

Pour les fourrés aux abricots: on farcit des gros abricots secs bien moelleux avec une petite boule de chèvre frais écrasé à la fourchette et mélangé de ciboulette et de paprika. On entoure chaque abricot d'une très fine tranche de poitrine fumée qu'on fixe avec une petite pique et on glisse au four sous le grill pendant environ 10 min.

Pour les bonbons au chèvre: c'est une excellente recette de Marmiton. Tout le monde a adoré, à tel point que je les ai refait pour le nouvel an. Par contre, plutôt que des bonbons, c'est bien plus facile de les présenter en samossa : plus rapide à préparer, plus de tenue et pas de craquage de nerfs de feuille de brick.

Pour les feuilletés d'escargots : Heu, ça, c'est le traiteur d'Auchan... Nobody's perfect ;-)

 

En entrée, pour le côté festif, rien de tel qu'un bon foie gras !


111224_Noël2011

Toujours réussi grâce à la recette de ma collègue Alex (top secrète !).

Sympa car il faut le préparer plusieurs jours à l'avance, ce qui dégage bien le jour J !

Je l'ai servi avec de la confiture d'oignon et du pain aux figues.

 

Pour le plat, c'était une recette de grand chef !

Je n'ai pas eu la présence d'esprit de prendre des photos... Il y a quelques mois, j'avais mangé une association gambas, asperges vertes, champignons des bois dans un bon restaurant près de chez moi et j'avais tellement aimé que j'avais gardé l'idée en tête pour un futur réveillon. Ensuite, j'ai un peu fouillé ici et là sur le net pour trouver quelque chose d'approchant.

J'ai fini par dénicher la recette de noix de coquilles St Jacques roties, jus de châtaignes, garniture de champignons crée par Hélène Darroze, à laquelle j'ai juste rajouté les asperges vertes.

En deux mots (car la recette est complexe), on prépare un jus de chataignes en faisant mijoter dans une garniture aromatique les bardes des coquilles St Jaques et des châtaignes. On ajoute un peu d'armagnac, de vin blanc et de l'eau. Après une heure de mijotage, on filtre puis on remet les châtaignes dans le bouillon et on mixe pour obtenir un jus léger et mousseux.

On prépare ensuite la garniture avec des châtaignes, des oignons grelots et des champignons des bois (il fallait des cèpes mais j'ai utilisé des craterelles) qu'on fait confire doucement au four dans une cocotte avec du bouillon de volaille et un peu de graisse de canard.

Au dernier moment, on fait rôtir les St Jacques dans une poêle et on dresse les assiettes en posant les St Jacques sur un lit de garniture aux champignons et châtaignes, quelques pointes d'asperges vertes et on décore d'un cordon de jus mousseux.

Si vous voulez plus de détail, vous pouvez retrouver la recette intégrale ici.

 

Et le dessert ?

Une recette dénichée sur un petit magazine de rien du tout et qui s'est révélée être une pépite !

IMG_0443

 Perso, j'ai monté le mille feuille non pas en rectangles comme sur la photo mais en rond dans des cercles patissiers. Je n'ai fait qu'un seul étage, c'était bien suffisant, mais par contre j'ai entouré mes mille-feuilles d'une rosace de quartiers d'orange, posés sur l'assiette directement. Désolée, j'ai encore oublié la photo (mais alors, Pipoune, où avais-tu la tête ? A croire que tu rêvais au Père Noël ?!!). Si c'était à refaire, je mettrais plus de menthe dans le chocolat car le parfum était un peu trop discret à mon goût.

 

Et comme on avait tout bien aimé, on a remis ça le 25 !


IMG_0423-1


En entrée, un peu de fraîcheur et de couleurs...

Le duo de verrines s'est transformé en trio, parce que quand on aime...

IMG_0361  IMG_0362


Pour la verrine aux betteraves : couper de la betterave en petits dés qu'on place au fond de la verrine. Placer ensuite une couche de coeur de saumon fumé émincé en dés, puis couvrir une mousse de chèvre frais mélangée avec de la ciboulette ciselée, des cerneaux de noix concassés et de l'huile de noix. Décorer avec quelques tranchettes de pomme granny smith.

Pour la verrine aux petits pois : préparer une purée de petits pois et la mixer avec de la coriandre. Placer au fond de la verrine à l'aide d'une poche à douille. Faire revenir 200 g de lardons dans une poêle. Ajouter 30 cl de crème liquide et laisser infuser quelques heures. Filtrer puis monter la crème en chantilly à l'aide d'un siphon. La placer par-dessus la purée de petits pois. Au moment de servir, parsemez de petites allumettes de lardons juste saisies à la poêle et de pistaches concassées.


Pour le plat, un mélange d'aigre et de doux !

Avec une purée de pommes de terre et patates douces écrasées à la fourchette ...

Surmontée par un pavé d'autruche grillé à la minute...

Coiffé d'une fine tranche de fois gras... (se reporter au menu du 24, hé hé, y'en a là d'dans !)

Parsemé d'éclats de noisettes torréfiées...

Et agrémenté d'une réduction de griottes et vinaigre balsamique.

 

 IMG_0442

 

Et je peux vous dire que c'était très bon ! Les enfants en particulier ont beaucoup aimé.

Pour la purée, la cuisson du pavé et le foie gras, je n'ai rien à expliquer, vous saurez faire.

Pour la sauce à la griotte : Mixer 500g de griottes. Déglacer la poêle de cuisson des pavés avec 4 cuillères à soupe de vinaigre balsamique, ajouter les griottes et 50g de sucre. Homogénéiser et laisser un peu réduire (3 min) avant de servir.

 

Et pour le dessert, le clou du spectacle: THE bûche !


IMG_0367

La recette de la bûche m'a été fournie par Amuse-bouche sur son délicieux blog.

Il s'agit d'un biscuit roulé à la pistache, fourré avec une crème au citron et un coulis de framboise. Facile à faire, préparé la veille, très joli car très coloré et surtout très très bon. Léger et goûteux.

J'ai rafraîchi la bûche avec une crème glacée à la pistache et à la cardamome que j'ai réalisée en sorbetière, selon la recette trouvée ici, sauf que j'ai mis, en plus, quelques graines de cardamome à infuser dans le lait avant de préparer la crème anglaise à la pistache.

Pour la déco, je me suis inspirée du site d'Amuse-Bouche et aussi du site d'Angelu que je vous recommande aussi car elle fait vraiment des cadeaux extraordinaires.

J'ai utilisé de la pâte à sucre bleu ciel et blanche, que j'ai achetée toute faite ici et ici. Je les ai étalées finement au rouleau entre deux feuilles de papier sulfurisé et j'ai recouvert ma bûche, badigeonné de crème au citron, avec de la pâte à sucre blanche pour les extrémités et bleu ciel pour le dessus. Ensuite, grâce à des emporte-pièces (commandés au même endroit), j'ai découpé des flocons que j'ai fixés avec un peu d'eau sur la pâte bleue.

 

IMG_0370

 

Pour les personnages, ils sont aussi réalisés en pâte à sucre. Je suis partie d'une base blanche que j'ai colorée avec des colorants en gels (achetés toujours chez Original Store). Ensuite, eh bien, j'ai joué à la pâte à modeler ! J'ai laissé sécher mes figurines une nuit à l'air et je les ai collés avec un peu d'eau sur la bûche juste avant de servir.

 

IMG_0371

 

Et voilà ! Je dois dire que j'étais très assez fière du résultat ! Ca a fait son petit effet, les enfants ont adoré croquer les personnages (le Père Noël étant celui qui a survécu le plus longtemps ;-)), et moi, je me suis bien amusée !

 

IMG_0368

 

Au final, tout ça a représenté pas mal de boulot mais le jeu en valait la chandelle car c'était bon et beau, et tout à fait digne d'une belle fête de Noël !