120514_NaissanceHanaé1

 

On était pourtant bien d'accord, la MicroPoulette était prévue pour le 23 mai.

Je n'ai JAMAIS accouché en avance. MaxiPoulette est née 2 jours après terme, et MiniPoulette 5 jours après la date prévue.

On était donc tranquille, avec tous nos travaux à finir, et d'ailleurs pour dire comme j'étais sûre de moi, à J-8, ma valise n'était toujours pas faite. Et le prénom n'était pas encore arrêté.

C'est pour ça que le 13 mai au soir, quand j'ai commencé à ressentir des contractions bizarres, avec une douleur bizarre mais qui rappelait vaguement quelque chose, je n'ai pas voulu y croire. "Pas du tout, c'est pas l'heure, ça va passer, c'est le contre-coup de la grosse journée d'anniversaire qui vient de passer. Et pis, c'est pas possible de tout façon parce que demain, on a les ouvriers qui viennent installer la nouvelle chaudière et le nouveau chauffe-eau (ah oui, on a changé ça aussi...). On a mis un mois et demi pour avoir le rendez-vous, alors on va pas devoir l'annuler quand même...". Bref, j'ai élaboré tout un tas de considérations hautement pertinentes sur les priorités de l'existence, sur le sens des choses vraiment essentielles, sur l'optimisation des plannings, vous voyez le genre...

Seulement, 2 heures après, l'a bien fallu me rendre à l'évidence, ça ne passait pas...

Alors me voilà à 1h du mat', à préparer ma valise à la frontale pour ne pas réveiller Monsieur, ni les filles (oui parce que bien sûr, toutes les affaires du bébé étaient soigneusement rangées dans le placard de la chambre des grandes... Super organisée la maman...).

A 1h30 du matin, je réveille le futur Papa. Il me regarde éberlué et quand je lui dis que le travail a commencé, il a l'infinie délicatesse de répondre "Ah ! Merde...". Je l'adore !

On téléphone à la super copine qui s'est proposée pour venir garder les grandes jour et nuit (sincèrement, un immense merci Nathalie !). Elle arrive 15 min après, toute pimpante (épatant à 2h du matin, elle est incroyable !). Le temps de lui expliquer deux trois bricoles pour la journée du lendemain et nous voilà en route pour la maternité.

De toute façon, j'ai le temps, je n'ai JAMAIS accouché en moins de 12 h.

Seulement, arrivés à la maternité, ça s'accélère drôlement, et la douleur devient vraiment ingérable délicate à gérer. Toute en calme et en retenue, je me laisse ausculter par la sage-femme, qui fait une drôle de tête.

Oh, je sais bien ce qu'elle va me dire: que j'en suis même pas à 2 cm et que la péri, ma cocotte, c'est pas pour tout de suite. Mais comment je vais faire pour supporter ça encore 10 heures ???

" Vous êtes à 8 cm, si je perce la poche des eaux, vous accouchez dans 15 minutes. Vous voulez une péridurale ?".

C'est pas possible ! Moi ? A 8 cm ! Toute seule chez moi, après seulement quelques petites contractions à peine douloureuses ?

Mais oui, je veux la péridurale ! Pour les deux ainées, j'avais fait ma maligne, j'ai pas voulu de péri. NATUREL, on avait dit ! Et pis, penaude, au bout de 10h de travail épuisant et pas très efficace, j'avais craqué et demandé l'anesthésie. Alors là, pour la troisième, c'est bon, j'avais compris. J'ai déjà testé mes limites, l'accouchement naturel c'est pas pour moi. Ce coup-ci, j'avais envie de m'offrir des vacances, alors j'ai demandé la péri direct.

Seulement, l'anesthésiste n'a même pas eu le temps d'arriver... L'envie de pousser est venue d'un coup, impérieuse, presque sauvage ! On m'installe sur le côté, puis sur le dos, 3 poussées, une 4ème, et voilà, j'attrape ma fille, mon bébé dans mes mains, je la sors de moi et je l'accueille sur mon ventre. Moment magique, intraduisible mais qu'on n'oublie jamais et qui nous retrouve à chaque fois bouleversés, fragiles, le coeur grand ouvert, terriblement humains et vivants. Et à découvrir cette toute petite fille, cette MicroPoulette, son prénom est devenu une évidence.

Je suis donc très heureuse et très fière de vous annoncer la naissance de :

120514_NaissanceHanaé

 

Elle pesait 3,3 kg le jour de sa naissance et mesurait 49 cm.

 

Hanaé, notre petite fleur majestueuse (c'est la signification de ce prénom japonais), notre dernière petite merveille, qui entre dans notre vie en bousculant déjà toutes nos habitudes, tous nos a-prioris. Hanaé que j'aime déjà à la folie et que je suis heureuse d'accompagner sur son chemin de vie.

Notre histoire commence...

 

 

Enregistrer