L'été... Le farniente... Lire au bord de la piscine...

Vous vous souvenez ? Il y a quelques semaines, c'était les vacances !

Voici les quelques pages que j'ai tournées pendant l'été !

 

120906_LectureEte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

84 Charing Cross Roas, de Hélène Hanff

Attention petit bijou ! Ce petit livre est fabuleux, et pourtant, rien ne le disposait à devenir un coup de coeur pour moi. C'est un roman épistolaire, ce que je trouve en général très barbant. Sauf que c'était sans compter avec l'émotion, la pétillance (oui, j'aime bien inventer des mots...), la simplicité qui se dégage de ces quelques pages. On suit donc la correspondance entre une vieille américaine ronchon, écrivaine fauchée qui survit en écrivant des épisodes de série à l'eau de rose pour la télé, et passionnée de livres rares et d'éditions anciennes ; et un employé d'une librairie anglaise spécialisée dans la recherche de livres anciens et épuisés. D'abord très protocolaire, on voit peu à peu la correspondance se détendre, puis devenir de plus en plus intime et émouvante. Grace à l'excentricité, la spontanéité et l'humour d'Hélène Hanff, à sa générosité aussi, la lecture de chaque lettre devient vraiment jubilatoire et on se régale de ses coups de gueule, de ses vieilles marottes et de l'ambiance un peu poussiéreuse qui se dégage de la lecture. Tout juste si on ne sent pas l'odeur délicieuse des vieux bouquins ! Peu à peu, c'est tout le personnel de la librairie et leurs familles qui vont correspondre avec l'américaine. La correspondance durera plus de 20 ans, et débouchera sur l'intimité touchante d'une amitié épistolaire. Roman ou autobiographie, vous ne le découvrirez qu'à la toute dernière page... En tout cas, je recommande très très chaudement.

 

La répudiée, d'Eliette Abécassis

Au coeur de Mea Shearim, quartier juif ultra orthodoxe de Jerusalem, Rachel épouse Nathan, un homme qu'elle n'a pas choisi. Comme le veut la tradition de la communauté juive, le mariage a été arrangé par le rabin. Coup de chance inoui : Rachel tombe amoureuse de son mari et cet amour est réciproque. S'en suit des années de liesse, vécues dans la joie et l'amour. Seulement voilà, l'amour de Rachel et Nathan ne se concrétise pas, le couple ne parvient pas à avoir d'enfant. Au bout de 10 ans, cette incapacité donne le droit au mari de répudier sa femme. Mais où se cachent les vraies responsabilités ? Et comment faire la part des choses entre tradition, honneur et sentiments ? Une histoire assez tragique, un univers décalé, j'ai finalement pas mal aimé ce petit livre qui se lit très vite et qui nous questionne sur notre rapport au poids de la tradition et du qu'en-dira-t-on dans notre engagement amoureux.

 

Les écureuils de Central Park ont tristes le lundi, de Katherine Pancol

Dernier tome en date de la série, ce troisième volume renoue avec la fraîcheur qui m'avait séduite au premier tome. Ce volume est plus orienté sur le parcours d'Hortense et de Gary, qui se cherchent sans vouloir le reconnaître, s'aiment sans vouloir s'attacher, et découvrent l'intensité d'un amour sincère. Mais on a aussi le plaisir de retrouver tous les autres personnages et de suivre leur petite vie, comme de vieux amis. C'est léger, c'est totalement invraisemblable, c'est le roman vacances typique ! Ne pas y chercher une quelconque philosophie, un enrichissement, il n'y a rien de ce genre dans ce livre là. Juste le plaisir de se laisser porter par un livre facile où on tourne les pages sans y penser. C'est pas du grand art, mais c'est du fun.