Hou hou ? Y'a quelqu'un ??

Oui, oui, nous sommes toujours vivants !!

Mais totalement accaparés légèrement occupés par quelques menues activités manuelles dans notre maison... Et oui, souvenez-vous, au moment de l'achat de notre maison, nous avions prévu un mois de battement entre l'achat de la maison et la vente de notre appartement, pour avoir le temps de faire quelques travaux prioritaires.

Au programme de ce mois prévu pour être bien rempli (et c'est peu de le dire !), il y avait quatre gros chantiers :

  • Changer les moquettes dégoutantes vétustes de l'étage et les remplacer par du parquet (80 m2...)
  • Refaire totalement la cuisine, l'actuelle étant juste immonde d'un autre age
  • Tout décrasser du sol au plafond (20 ans de crasse accumulée, rien de moins...)
  • Déménager...

 

Le fameux mois d'avril est maintenant terminé et celui de mai est bien avancé...

Alors ?? Où en est-on ?

On a bossé comme des malades dans la maison, on a eu l'aide précieuse de plein d'amis et de parents, on a appris plein de nouvelles techniques de bricolage, on a eu des jolies réussites et des coups de malchance, des imprévus et des trucs qui se sont passés pile poil comme prévu, des grands accès d'enthousiasmes et des coups de calgon, on a couru contre la montre, on a pris des tas d'apéros réconfortants, on a écumé les magasins de bricolage, professionnels ou non, on a pesté contre les vendeurs incompétents, on a béni les vendeurs de bon conseil, on a fait et porté des tas de cartons (126 au final...), on a jardiné, on a mangé dehors dans le jardin, on a décollé, rebouché, enduit, poncé, lessivé, peint, tapissé, mastiqué, vissé et dévissé, scié, ragréé, mesuré, transporté, jointé, soudé, collé, mesuré, et encore plein plein d'autres choses...

C'est fou comme certains mois sont plus intenses que d'autres !

Vous êtes partants pour un petit bilan en images ?

 

Chantier n°1 : Rénover les moquettes de l'étage

L'état initial : une moquette jamais changée depuis la construction de la maison, il y a 20 ans. Je vous laisse imaginer l'état général et l'abondance de tâches et auréoles non identifiées... Beuuuuuurkk ! Juste impensable de laisser les petits pieds gambader là-dessus....

Puisque c'était comme ça, on a:

  • arraché la moquette qui partait toute seule en grands lambeaux (fastoche !)

 

IMG_2715

 

  • sué corps et eaux pour gratter la mousse sous la moquette qui était collée avec je ne sais quelle colle d'extrêmement dure, résistante et adhérante à la chappe. J'ai gratté chaque cm2 de cette p... de mousse jusqu'au dernier ou presque. Pour les 10 derniers m2, alors que les ligaments de mes genoux et de mes poignets criaient pitié, j'ai eu l'aide salvatrice de mon Papa et de Marie pour me relayer. Et hop ! terminé le chantier grattage (presque 10 jours quand même).

 IMG_2702

IMG_2703

IMG_2764

 

Les enfants ont bien aimé cette partie du chantier où ils pouvaient arracher à coeur joie sans qu'on râle ;-)) :

 

130330_Déménagement_AménagementMaison-AvrilMai

 

  • découvert un gros trou dans la dalle de béton, été bien inquiets, rebouché le gros trou dans la dalle de béton, mieux dormi ensuite...

 

130330_Déménagement_AménagementMaison-AvrilMai1

 

  • ragréé le sol, car malgré tous nos efforts pour retirer cette satanée colle, la surface était loin d'être plane et en plus, la maison ayant un peu bougé en vingt ans, le sol s'était un peu affaissé par endroits. On a donc décidé de couler un ragréage autolissant sur toute la surface de l'étage. J'ai travaillé avec mon Papa sur ce chantier tout nouveau pour nous deux !

Plus impressionnant que difficile, car finalement, cela revient à glacer un gros gâteau de 80 m2 !

Faut d'abord boucher les gros trous au mortier ou au plâtre, puis scotcher les jonctions sol - mur, de façon à protéger les bas de murs et aussi à éviter que le mélange de ragréage ne coule sous la dalle, jusqu'à l'étage en dessous, puis étendre un primaire d'adhérence sur le sol, et enfin préparer le mélange en le gâchant dans un grand seau avec de l'eau. Là, c'est PapyPoulette qui s'y colle.

 

IMG_2832

 

Ensuite, le jeu consiste à étaler le mélange en faisant des grands arcs de cercle bien plats avec un platoir, de façon régulière et harmonieuse !

 

IMG_2091

 

Note pour ceux qui auraient une envie irrépressible de ragréer leur sol chez eux à la lecture de ce billet. Un truc utile quand on a une grande surface à couvrir : quadriller préalablement la surface en zones correspondant à un demi-sac de mélange (ici 2 m2). De cette façon, on voit combien on doit étaler de produit sur chaque partie de la surface et on ne risque pas d'en avoir mis trop au début et de ne plus en avoir assez pour la fin de la pièce ou inversement. Le produit a beau être autolissant, il faut quand même l'étaler régulièrement. Penser aussi à garder un espace de dilatation le long des murs pour éviter que le ragréage ne craquelle en séchant.

A la fin, on a une belle surface lisse et brillante, une vraie piscine !!

 

IMG_2845

 

IMG_2838

 

Nous avons utilisé l'enduit de ragréage autolissant Niv Primo de chez Weber (et le primaire associé). Très bon produit, on recommande ! Bon rapport qualité prix, très facile à étaler, la bonne texture qui va bien, ni trop liquide, ni trop épaisse, avec très peu de grumeaux et de bulles.

On laisse sécher quelques heures, et ensuite, miracle, on peut marcher dessus !

 

IMG_2107

 

  • choisi puis acheté notre parquet, et enfin déchargé lames et sous-couche dans notre garage. Encore quelques kilos portés ce jour là...

 

IMG_2780

 

Nous avons opté pour un stratifé haut de gamme, le Largo de chez Quick Step et la sous-couche UniSound de la même marque, spécialement conçue pour limiter les bruits de réflexion. On a choisi la teinte Chêne Verni Blanc qu'on trouvait lumineuse et moderne, avec des lames bien larges (20 cm) et bien longues (2m) pour donner encore plus l'impression d'espace. Les lames sont chanfreinées des 4 côtés. On a acheté le parquet chez St Maclou, en négociant 15% de remise, et la sous-couche chez Raboni avec une remise de 20%.

 

  • enfin, après tous ces préparatifs, posé nos premières lames de parquet !!

 

IMG_2872

 

C'est une opération très facile et plutôt amusante, surtout avec un stratifié top qualité comme celui que nous avions. Il suffit de dérouler la sous-couche sur le sol, de solidariser les bandes entre elles à l'aide d'un simple adhésif, puis que poser les lames dessus et de les cliper entre elles. Avec un clip de bonne qualité, on peut très bien poser son parquet tout seul (mais c'est toujours plus sympa à deux ;-)).

Nous, on a choisi de corser un peu l'affaire en posant notre parquet dans la continuité, c'est à dire d'un seul tenant sur tout l'étage. Il n'y a donc aucune barre de seuil entre nos pièces, tout est contigu. Cela oblige à faire quelques découpes rigolotes autour des chambranles...

 

IMG_2873

 

... mais ça donne beaucoup d'espace à l'ensemble ! Tout parait plus grand ! Et c'est bien plus esthétique aussi !

 

IMG_2875

 

L'état d'avancement:

  • Notre chambre est terminée, ainsi qu'une partie du dressing,
  • Le couloir est entièrement parqueté,

 

IMG_2896-001

  • Les chambres d'Hanaé et de Naëlia sont quasi terminées

 

IMG_2897

 

Ce qu'il reste à faire :

Terminer les chambres des enfants, poser les barres de jonction avec les pièces d'eau et poser les plinthes.

 

Bon, assez de nouvelles techniques pour aujourd'hui ! Prenez le temps de bien digérer tout ça et je reviens vite pour les autres chantiers !