L'approche du carnaval (qui sera fêté en même temps que le printemps dans notre école) me donne l'occasion de vous montrer deux déguisements réalisés il y a déjà quelques mois mais que je ne vous ai pas encore présentés et qui seront portés pour le grand jour.

Je commence aujourd'hui par une robe médiévale cousue pour l'anniversaire de MaxiPoulette. Pour la petite histoire, elle était tombé sous le charme d'une très jolie robe, découverte dans une échope nomade à l'occasion d'une fête médiévale l'été dernier. La robe était superbe, il faut le reconnaître, un vrai costume historique, mais seulement à 145 € la robe, plus 60 € la petite cape qui l'accompagnait, j'ai eu comme qui dirait du mal à me projeter dans l'achat :-(. J'ai sauvé la mise en lui proposant de la mettre sur sa liste d'anniversaire et ça m'a laissé quelques mois pour trouver une solution.

Tout s'est éclairci lorsqu'en furetant sur un internet, je suis tombé sur LE patron ! Le même exactement que celui du costume historique : le burda 2463. Je me suis mise au travail...

 

IMG_7035

 

La recherche des tissus adéquats a été assez délicate, la damoiselle ayant affiché des idées très arrêtées sur les couleurs et les matières (elle voulait du bleu moyen et de l'écru, sur un coton assez brut, comme on pouvait en voir à l'époque). J'ai fini par trouver un coton bleu assez lourd qui ferait l'affaire et un mélange de coton avec un peu d'élasthane écru (qui s'est révélé catastrophique car il a énormément rétréci au lavage et j'ai dû feinter pour couper mes pièces).

 

DSC05265

 

J'y ai passé pas mal d'heures, je me suis appliquée, et j'ai été très satisfaite du résultat (mode modeste off) !

 

DSC05284-001

 

DSC05269

 

Pas de difficultés particulière pour la réalisation, dès lors qu'on prend son temps pour que les finitions soient nickel. Le patron m'a semblé assez bien expliqué et bien conçu. Le seul défaut que je lui trouve, c'est qu'il prévoit une couture sur le devant de la jupe de la sous-robe qui n'est pas indispensable et se voit beaucoup. C'est dommage, il aurait été possible de couper cette partie en une seule pièce.

Pour le reste, tout s'est bien passé. Les brides du corsage demandent un peu d'attention pour être bien en face, mais rien d'infaisable. Une bonne partie de la réussite de la robe tient au très joli biais trouvé sur A Little Mercerie. Et je trouve que la robe tombe à merveille sur ma princesse de 10 ans.

 

IMG_6999

 

IMG_7012

 

 

Pour accompagner la robe, j'ai cousu une petite cape courte en laine bouillie très souple et chaude à la fois, comme c'était le cas sur le modèle initial.

 

DSC05243

 

Je n'avais pas de patron spécifique alors je me suis inspirée de la cape de Peau d'Ane déjà cousue ici, et que j'ai transformée en version courte et sans les oreilles ;-)).

 

DSC05217

 

J'ai acheté un fermoir en métal d'inspiration celtique sur internet, qui amène la touche médiévale.

Fermoir

 

 

J'aime beaucoup l'ambiance que dégage l'association de ces deux pièces... et je ne suis pas la seule !

DSC05247

 

Et pour finir, je vous fais le jeu des différences ?

Les deux images de gauche correspondent à la robe et à la cape qui avaient tapés dans l'oeil de MaxiPoulette à la fête médiévale, et celle de droite correspond à ma version...

2015-10-27_RobeMedievale

Alors, d'après vous, j'ai rempli le contrat ? ;-).

 

Moi, c'est le genre de tenue qui me donne bigrement envie de retomber en enfance !!

 

IMG_7084-001

 

The Fiche Technique

  • Modèle: Patron Burda 2463 pour la robe, base du patron de la Cape de Peau d'Ane de Citronille (issu des Contes intemporels pour Enfants) pour la cape.
  • Taille: La robe a été coupée en 152 (12 ans) pour le bustier et 146 (11 ans) pour la jupe et les manches. La cape a été coupée en 10 ans.
  • Modifs: Pour la robe, par manque de tissu, je n'ai pas doublé le bas des manches, et j'ai taillé le dos de sous-jupe en bleu et non en blanc comme le devant. Pour la cape, j'ai réduit la longueur et j'ai bien sûr enlevé les oreilles ;-) et aggrandi un peu la capuche. Je n'ai pas doublé la cape et terminé avec un ourlet simple.
  • Tissus: Coton bleu acheté chez les Tissus Reine , coton élasthane écu acheté chez les Ronsard Décor et laine bouillie achetée aux Coupons de Paris, toutes ces enseignes étant dans le quartier Montmartre à Paris.
  • Mercerie: : Biais de la robe et fermoir de la cape commandés sur Internet (L'armoire aux trouvailles sur A Little Mercerie pour le premier, la mercerie de l'étoile du coton pour le second. Fermeture invisible et fil achetés aux tissus Reine.
  • Mon avis: La robe tombe très bien et est très belle. La prochaine fois, je découperai le devant de la sous-jupe en une seule pièce pour éviter la couture apparente au milieu du devant. Je choisirai aussi un tissu plus léger car il y a beaucoup d'épaisseurs à coudre, ce qui est difficile à froncer et conduit à un vêtement assez lourd à porter.

 

 

 

 

Enregistrer